Centre spécialisé pour l'enseignement, la diffusion et l'étude de la méthode MBSR par Anne Soulet.

MBSR : Mindfulness Based Stress Reduction veut dire pratique de la pleine conscience pour apprivoiser le stress, gérer les douleurs, la dépression ou l'angoisse. Son aspect préventif et thérapeutique aide à retrouver bonne santé et bien-être.

Objectif: Cette méthode dont ont bénéficié 18,000 personnes aux USA depuis 25 ans est l'objet de maintes recherches approfondies pour la prévention et le soulagement des effets secondaires dus au stress et à la douleur. Le programme est recommandé pour:

- réduction de stress (travail, famille, maladie)
- douleurs chroniques
- dépression
- angoisse et panique
- trouble du sommeil et de l'alimentation
- maux de tête
- dépendance au tabac
- fatigue générale



La méthode MBSR
a été développée il y a 25 ans par Jon Kabat-Zinn, Docteur en biologie moléculaire à l'université de MIT (Massachusetts Institute of Technlology) où il fit des recherches avec le prix nobel Salvator Luria. Jon Kabat-Zinn définit la mindfulness (pleine conscience) comme étant « la prise de conscience qui se développe en prêtant attention de façon délibérée au moment présent sans jugement de valeurs ».

Plus de 250 cliniques à travers le monde pratiquent aujourd’hui cette méthode, dont l’efficacité est reconnue scientifiquement, pour lutter contre un grand nombre de troubles tels que la dépression et le stress.

Cette méthode vous permettra de reconnaître et de gérer votre stress, d’apprendre à vous détendre, à réduire la tension physique, la peur et la douleur.

« Le champ d’expériences où peut s’appliquer la pleine conscience est si vaste (incluant les sensations, perceptions, impulsions, émotions, pensées mais aussi la parole, les actions et les relations) qu’il peut énormément aider ceux qui souffrent de difficultés émotionnelles.

C’est la convergence d’une part, des dernières théories expliquant les effets des thérapies cognitives, et d’autre part, de l’approche mind-fulness – qui voit les pensées comme des pensées, des évènements dans le champ de la conscience indépendamment de leur contenu et de leur « charge » émotionnelle sans essayer de les changer, de les remplacer par d’autres pensées, ou de résoudre quoi que ce soit, et qui invite plutôt à les observer avec Equanimité… »


            Jon Kabat-Zinn


Pour en savoir plus sur la Pleine conscience, la méditation et le programme MBSR visionner le documentaire du Center for Mindfulness sur le programme MBSR :




L'enseignante
Née en France où elle a fait toute sa scolarité, à 21 ans, elle s’installe à Londres. 10 Ans plus tard, elle gagne Boston, USA où elle vivra 24 ans. Après avoir obtenu une maitrise en psychologie, elle exerce 10 années dans un hôpital psychiatrique. Sa pratique journalière de yoga après une formation de yogatherapie (S.Y.T.) avec le Maître Mukunda Stiles et de méditation à CIMC (Cambridge Insight Meditation Center) favorise une rencontre avec le fondateur de la méthode MBSR Jon Kabat-Zinn avec qui elle a travaillé en équipe en temps qu’enseignante dans le cadre d’un programme pionnier d’application de la mindfulness dans les prisons du Massachusetts dans les années 90. Ayant quitté les Etats-Unis pour s’installer définitivement dans le sud de la France, elle démarre des programmes d’enseignement de la mindfulness sur 8 semaines à partir de 2007. Lors de la création de l’ADM (Association de la Mindfulness) en mai 2009, Jon Kabat-Zinn a été invité à Paris pour soutenir la diffusion de la Pleine Conscience en France, Belgique et Suisse. A cette occasion, il l’a présentée officiellement au public francophone comme étant la première résidente française en France ayant reçu son enseignement à la source. Elle a animé entre autre des ateliers de mindfulness en France pour le Festival des Auteurs Psy de 2009 à 2014 à Nîmes, Le festival de Saint-Maur en toutes libertés en novembre 2010 et les Journées Régionales TCC en juin 2012.


Vidéo de présentation de la mindfulness ou pleine conscience qui nous apprend dans un premier temps à nous détendre comme l'enseigne aussi la sophrologie sur la vidéo ci-dessous. Puis, dans un deuxième temps, nous entraîne à délibérément rediriger notre attention sur ce qui se passe en nous et autour de nous dans le moment présent sans juger. Ceci nous donne la possibilité de prendre du recul et répondre de façon appropriée à des situations stressantes qui vampirisent notre bien être.

Enregistrée au FESTIVAL SAINT-MAUR EN TOUTES LIBERTÉS en 2010 au profit de la fondation Matthieu Ricard - Karuna Shechen et donnant un aperçu:
- de ma formation menant à la pleine conscience (3'38 - 7'25)
- de Jon Kabat-Zinn et son programme (16'15 - 23'54)
- de l'enseignement de la pleine conscience dans les prisons de 1993 à 1997 (28'00 - 46'15)
- de la façon d'intéresser les patients de l’hôpital psychiatrique à se poser, se détendre et prendre du recul face à leur souffrance (50'00 - 54'10)
- de la méditation marchée (59'38 - 1:02'10)

Cliquer ce lien pour visionner la vidéo

 

Interview d'Anne Soulet par Alexandra Merer ~ L'Odyssée créative

 


Témoignages

« .....Ceci dit, cet enseignement de la pleine conscience m'apporte vraiment beaucoup, même si parfois c'est difficile car je fais face à des blessures intérieures, des zones sombres. Je ne regrette pas un instant d'avoir ouvert la porte et d'avoir emprunté ce chemin. je compte bien continuer ! Aujourd'hui j'ai pu méditer 45 mn chez moi, j'étais contente ! Je trouve que cette pratique a des effets sur mon positionnement intérieur, sur le fait de "prendre ma place", le droit d'être ici maintenant, de vivre dans son espace et de s'y tenir droit, c'est à dire digne et posé, sans peur. Il y aurait encore plein de choses à dire, et encore plus à découvrir... ce dont je me réjouis. » V.

« On ne vous redira jamais assez le bonheur et la chance de vous avoir rencontrée pour ce qui va être maintenant une nouvelle vie. » G.

« j'aurai pu attendre mercredi pour en parler ,mais je viens de vivre une méditation assise si forte qu'il faut que je m'exprime. Après m'etre installé sur mon petit banc,je commence ma méditation et durant les premières minutes je dois ramener mon esprit qui s'évade comme à son habitude. Subitement je me concentre sur les mouvements de mon ventre et du souffle ;et au bout d'un grand moment je me rend compte que je n'ai plus de pensée si ce n'est celle de mon corps et de mes sensations.puis viens le moment ou je laisse vagabonder mon esprit et je constate qu'il ne s'échappe plus, qu'il est fixé et concentré: sur mon corps, ma respiration, mes sensations, les points de contacts avec le sol etc.. Enfin arrive l'instant le plus merveilleux ou je visualise mon cerveau (de couleur bleu nuit) et autour de lui des pensées qui tournent comme des atomes autour du noyaux sans jamais pouvoir y pénétrer.a la fois surpris et étonné par ses instants j' entends la cloche annonçant la fin de la séance je n'arrive pas à en sortir ; je finis au bout de plusieurs minutes par ouvrir les yeux et je constate que des larmes coulent sur mes joues, puis mon corps se mets à frissonner de bien être. je viens de vivre un moment magnifique et je crois qu'il est la conséquence de la journée de pleine conscience de vendredi. » R.

« J'ai vécu et senti des moments précieux durant cette journée de retraite. J'ai apprécié le climat que tu as instauré et qui a été propice à mon voyage intérieur au delà des limites connues. L'émergence du petit enfant en moi m'a émerveillé et bouleversé. Ce n'est pas la première fois qu'il me rendait visite: à chaque fois la mine trop sérieuse et bougonne et moi ne sachant pas quoi faire et quoi lui répondre. Et, aujourd'hui, pour la première fois L’enfant s'est animé, m'a souri et s'est mis à danser en s'éloignant dans la méditation de gratitude!!! Et toutes les larmes de mon corps se répandirent me lavant des scories de l'attente. Pour tout ceci et pour ta présence, merci, merci, merci. » M.

« Je savais qu'en persistant, je gagnerais, et depuis un mois seulement, je vais tout a fait bien de mon état dépressif en pratiquant yoga + scan corporel + les gestes particuliers de la vie quotidienne que j'ai choisi de faire en pleine conscience. Quand la vie cogne fort, je m'isole et je respire, et tout passe. Merci, Anne, de m'avoir permis d'apprendre cette sagesse qui guérit. » G.

« J’ai beaucoup apprécié et profité de cette retraite intensive formelle silencieuse. J’apprécie ton pragmatisme, ton non dogmatisme. Tout contribue à nourrir et à cultiver l’énergie de bienveillance, le repos. » P.